Sortie du 11 avril 2010

Aller en bas

Sortie du 11 avril 2010

Message  KARTJC le Dim 11 Avr - 16:19

Ce dimanche, le rendez-vous était donné au sommet de la côte de Clarensac pour reconnaître la fin du parcours de la rando des Balcons de la Vaunage 2010,
Accompagné de Jacques L, nous gravissons la route puisque nous jouons à domicile. Laurence L nous rejoint car elle a coupé par la cascade en venant de Caveirac.
Pour ma part, j'arrive parfaitement réveillé et échauffé au point de rendez-vous alors que je me suis couché tôt ce matin. Sont présents: Sophie C, Henri R, Henri H, Gérard L, Jean Christophe A et Patrick T et nous partons par le pont des Acacias sur le monotrace a gauche de la route.
Gérard L nous guide mais sur un gros rythme, il a mangé du lion mais bien vite il arrêté par une belle flaque bien profonde et il se trempe copieusement les pieds. Tout le monde se moque en riant Laughing tandis que nous la contournons mais arrivé au bout du mono dans les bois une mare nous attends et première séance de pieds mouillés pour tous.



Sauf, les filles et Henri R qui ont préféré couper dans les buissons.



Nous rejoignons Laurent R qui nous attends et nous nous lançons sur le monotrace qui longe la petit rivière que nous coupons deux fois et c'est maintenant grâce à la fameuse pierre tombale Embarassed que nous pouvons remonté sur la rive d'en face.
Direction le ravito et à la faveur d'un regroupement je constate que la fourche de Sophie est très basse et n'a donc quasiment plus de débattement.
Henri R sort alors sa pompe haute pression et la fourche reprend la bonne hauteur.



Sophie s'exclame alors: « Voilà pourquoi mes pédales touchaient dans les virages ».



Nous continuons par des monotraces superbes et tout le monde se régale à travers les sous bois et les petits virolos, les coups de culs s'enchainent jusqu'au secteur des portes de la Vaunage ou Henri H casse sa chaîne.
Un coup de dérive, une attache rapide et le tour est joué, nous redescendons derrière Maruejols en empruntant le monotrace qui longe au pieds des collines en direction de Mourressipe.
En haut d'un bosse le groupe se reforme et Jean Christophe A déclare: « Mon vélo craque, je suis inquiet ».
Laurence lui répond: «  Avec moi il craquait aussi la dernière fois que j 'ai roulé avec, c'est pas grave ».
Il faut que je vous précise que ce vélo a été prêté par VPV en remplacement du sien tout neuf dont les joints de fourches sont HS et donc en réparation.
Mais après 100 mètres, c'est le drame et tout le monde s'arrête à nouveau pour constater les dégats.

Attention les images qui vont suivre sont insoutenables et strictement réservé aux adultes.